Chef-fe de service à la DGESIP

Mise en ligne : 13/11/2018
Un emploi de chef de service est vacant à la direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle à l’administration centrale du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Le titulaire du poste exercera les fonctions de chef de service, chargé de la stratégie des formations et de la vie étudiante.
 
Missions principales
Le rôle de l’enseignement supérieur dans une nation ambitieuse économiquement et culturellement est majeur car il constitue le lieu privilégié du développement de la connaissance scientifique, technique, sociale, culturelle et artistique, de la montée en compétences des personnes qui s’y forment et plus largement du révélateur d’attractivité et d’influence internationale du pays vis-à-vis des autres nations.
 
Parce qu’elle est forte d’une tradition d’excellence scientifique, la France dispose d’atouts et néanmoins notre système d’enseignement supérieur et de recherche doit engager des actions face à des défis considérables. Les grands enjeux qui mobilisent notre pays sont en premier lieu:
 
  • l’orientation, l’accès et la réussite de tous nos étudiants par des formations adaptées, permettant des parcours personnalisés et donnant accès au monde du travail d’aujourd’hui et de demain ;
  • la prise en compte d’une évolution démographique importante de la population étudiante et du souhait de trouver une formation adaptable à la fois aux acquis antérieurs du public accueilli et à ses disponibilités (éloignements géographiques, activités professionnelles) ;
  • la structuration d’un paysage français de l’ESRI, à partir de forces qui seront potentialisées par des cadres d’action qui les rendent efficaces, agiles et visibles à l’international.
Le service de la stratégie des formations et de la vie étudiante a la responsabilité de la réflexion prospective, du portage et de la mise en œuvre de la stratégie nationale sur l’ensemble des axes touchant à l’accompagnement du parcours de tous les apprenants au sein de l’enseignement supérieur. Composé de la sous-direction de la formation et l’insertion professionnelle, de la sous-direction de la vie étudiante et de la mission pour l’innovation pédagogique et numérique de l’enseignement supérieur, il assure ainsi, en lien avec les opérateurs de formation, la réflexion sur le parcours académique des étudiants et professionnels qui se forment au sein de l’ensemble des établissements, publics et privés, portant des formations du supérieur. Il anime la réflexion autour de la pédagogie dans l’enseignement supérieur, notamment en intégrant la dimension numérique et les nouveaux dispositifs et modalités de formation dont il favorise et accompagne le développement. Il définit les politiques qui contribuent à la réussite de tous et à l’amélioration de la vie étudiante. Il participe au processus d’accompagnement et de contractualisation des opérateurs de l’Etat et au processus d’accréditation de leur offre de formation. Il organise l’accompagnement et l’évaluation des écoles supérieures et de l’enseignement supérieur privé.
 
Le chef du service anime la réflexion de ses équipes, notamment en termes de complémentarité du parcours académique et de vie étudiante pour les personnes en formation initiale, accompagne les opérateurs pour la déclinaison des choix stratégiques nationaux au sein des formations proposées sur l’ensemble du territoire, interagit dans le cadre interministériel, avec les autres acteurs de la formation pour faciliter la reconnaissance de la qualité des différents systèmes de formation au niveau national et international.
 
Membre du comité de direction de la direction générale, il contribue à la réflexion et à la mise en œuvre plus transversale des politiques publiques. Il fait preuve d’une capacité d’anticipation et est force de proposition sur les sujets de son champ de responsabilité.
 
Profil du candidat recherché
Ce poste exige une connaissance avérée de l’enseignement supérieur et de son organisation ainsi que l’expérience du pilotage de projets stratégiques. Il requiert également de fortes qualités managériales, relationnelles et organisationnelles, un sens politique et l’attrait pour le dialogue avec des parties prenantes variées. Il doit avoir un goût pour la recherche active de solutions dans des situations complexes, pour la concertation avec l’ensemble des acteurs représentant la communauté éducative de l’enseignement supérieur. Il doit développer une vision de la trajectoire de son service en lien avec les orientations de la directrice générale de la DGESIP et la stratégie politique de la ministre.
 
Personne à contacter
Mme Brigitte PLATEAU, directrice générale pour l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle (téléphone : 01-55- 55-63-00).
 
Procédure à suivre pour faire acte de candidature
Conformément à l’article 6 du décret no 2012-32 du 9 janvier 2012 modifié relatif aux emplois de chef de service et de sous-directeur des administrations de l’Etat, les candidatures, accompagnées d’un curriculum vitae, doivent être transmises, par la voie hiérarchique, dans un délai de trente jours à compter de la date de publication au Journal officiel, au ministère de l’éducation nationale (direction générale des ressources humaines, service de l’encadrement, sous-direction de la gestion prévisionnelle et des missions de l’encadrement, bureau des emplois fonctionnels et des carrières) 72, rue Regnault, 75243, Paris Cedex 13, ainsi que sur la boîte fonctionnelle : dgrh-e-1-2@education.gouv.fr et à la mission pour la politique de l’encadrement supérieur (MPES) sur la messagerie suivante : mpes.mobilite@education.gouv.fr

Par ailleurs et conformément au décret n° 2012-32 du 9 janvier 2012, les candidats pourront être auditionnés par un comité chargé d’émettre un avis sur leur aptitude à occuper l’emploi à pourvoir. Enfin, l’emploi de chef de service, adjoint à la directrice générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle est soumis à la transmission d’une déclaration d’intérêts préalablement à la nomination, prévue à l’article 25 ter de la loi° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires.
Plus de détails
La CDEFI en direct !